Éjaculation feminine et femme fontaine tout comprendre

L’éjaculation n’est pas qu’une affaire d’hommes. Pourtant, nombreux sont les clichés et les tabous autour de l’éjaculation féminine et des femmes fontaines. L’éjaculation féminine n’ayant pas de rôle dans la reproduction, elle a longtemps été ignorée par la science. Les avis divergent encore mais plusieurs études ont permis d’en savoir un peu plus sur le sujet. Éjaculation féminine et femme fontaine tout comprendre grâce à notre article.

Origine et fonctionnement de l’éjaculation féminine

Plusieurs théories existent sur l’origine de l’éjaculation féminine : suractivation du point G, activation des glandes de Skene, d’une éventuelle prostate féminine. Il n’y a, à ce jour, aucun consensus scientifique.

Ce qu’on appelle l’éjaculation féminine correspond à l’expulsion d’un liquide épais et blanc laiteux lors de l’orgasme. Une étude réalisée au début des années 1980 par Beverly Whipple, neurophisiologiste américaine, montre qu’il s’agit d’un liquide qui passe par l’urètre, dans lequel on retrouve de faibles quantités d’urée et de créatine (les composants chimiques de l’urine), mais aussi et de manière plus surprenante, du PSA (antigène spécifique de la prostate) qui serait issu des glandes de Skene (la prostate féminine).

Une étude de 2014 a également analysé la composition chimique du liquide en question. Durant cette étude, il a été demandé aux participantes d’aller aux toilettes avant le test. Une fois leurs vessies vidées, elles ont stimulé une excitation sexuelle, seule ou avec un partenaire. Durant cette phase, il s’est avéré que leurs vessies s’étaient de nouveau remplies de manière importante. Enfin, après l’éjaculation, une dernière échographie montrait que leurs vessies étaient de nouveau vides, ce qui suggérait que le liquide expulsé lors de l’éjaculation était probablement de l’urine. Du moins, en partie.

Il faut comprendre, qu’une femme qui éjacule n’est pas nécessairement fontaine.

Orgasme et éjaculation

Chez les femmes, l’orgasme et l’éjaculation sont deux choses différentes. L’orgasme est définit comme une sensation de libération intense et agréable de la tension sexuelle qui s’accompagne de contractions des muscles génitaux. Une femme peut atteindre l’orgasme sans nécessairement éjaculer et inversement.

Le mystère reste entier sur la raison pour laquelle certaines femmes font l’expérience de l’éjaculation et d’autres non.

Éjaculation féminine et point G

Le point G est une zone érogène qui se situe à environ 3 à 8 cm de l’ouverture du vagin, là où le clitoris, l’urètre et le vagin se rejoignent. Il est considéré par certains comme l’une des clés de l’orgasme féminin.

L’orgasme issu de la stimulation du point G est différent d’un orgasme issu de la stimulation du clitoris. L’orgasme clitoridien fait gonfler l’extrémité extérieure du vagin tandis que pour l’orgasme vaginal, lié à la stimulation du point G, le col de l’utérus s’enfonce dans le vagin et provoque une sensation plus intense.

Il est cependant difficile de généraliser l’effet que certaines pratiques auront sur chaque femme. Même si certains en rêvent, il n’existe aucun manuel qui explique qu’en faisant telle action, vous arriverez à tel résultat. La stimulation du point G, par exemple, peut générer une sensation agréable et une grande excitation chez certaines femmes. Mais d’autres ne seront pas excitées par cette stimulation, voire trouveront cela désagréable. Il ne s’agit pas d’un dysfonctionnement, simplement de différences anatomiques et physiologiques chez chaque femme.

Éjaculation feminine et femme fontaine tout comprendre: Le squirting, c’est quoi ?

Le terme anglophone « squirting », très populaire sur les sites pornographiques, se réfère à la fuite d’un liquide semblable à l’urine pendant l’orgasme. Ce phénomène pourrait être expliqué par la contraction des muscles autour de la vessie pendant l’acte sexuel.

Certaines femmes ayant expérimenté le squirt témoignent d’un sentiment très agréable de relâchement total mais qui est différent de la sensation qu’elles ont lorsqu’elles urinent.

Mais alors, ce liquide est-il vraiment de l’urine ? Oui et non. Il en contiendrait effectivement, mais comme pour les autres types d’éjaculation féminine, il contiendrait aussi une substance issue des glandes de Skene, également appelées glandes para-urétrales. Le corps spongieux de l’urètre produirait un lubrifiant dans l’urètre qui retournerait dans la vessie avant d’être expulsé pendant l’éjaculation avec tout ce que contenait la vessie. Il est donc assez logique de retrouver de l’urine.

Le mystère des femmes fontaines

La quantité d’éjaculation est différente pour chaque femme. Tandis que certaines femmes expulsent une micro quantité de liquide qui peut passer totalement inaperçue, d’autres produisent une quantité plus importante pouvant aller, selon certains, jusqu’à 300 ml (l’équivalent d’un grand verre d’eau). On les appelle les femmes fontaines. Pour certaines femmes fontaines, ce liquide est expulsé comme un jet et pour d’autres, il s’écoule simplement comme une rivière.

Cette différence n’est pas anatomique. Ces femmes, qu’elles soient fontaines ou non, sont constituées de la même manière. Selon certains spécialistes comme le Dr Samuel Salama, gynécologue obstétricien, toutes les femmes peuvent être des femmes fontaines même si, dans les faits, peu en font l’expérience.

De même, être une femme fontaine ne signifie pas que l’expulsion importante de liquide est systématique. Là aussi, chaque femme est différente. Les théories se rejoignent sur le fait que ce phénomène nécessite un grand lâcher prise chez les femmes ainsi qu’un peu d’entraînement. L’important étant que l’éjaculation féminine ne soit pas une source de gêne.

Il faut donc être complètement , confortable et désinhibé. On espère que notre article: Éjaculation féminine et femme fontaine tout comprendre vous aura bien aidé.

Trucs et astuces:

Il n’y a pas de secret, il faut être bien stimulé et désinhibé. Voici donc quelques produits qui pourraient vous aider dans les 2 situations.

Arize: Cette pilule fonctionne à merveille pour que les femmes augmentent le plaisir et produisent également des orgasmes révolutionnaires! Ça permet une désinhibition beaucoup plus grande et plus facile.

Jive: Ce jouet est un des plus populaires pour bien se stimuler et vivre l’expérience seule.

Shunga pluie d’amour: Cette crème aide à faire gonfler la zone du Point-G, la rendant plus accessible et sensible. Idéale pour accentuer l’intensité des orgasmes

Splash Dry Couverture: Splash Dry offre l’occasion d’utiliser votre lotion de massage, votre lubrifiant ou de laisser aller tous vos fluides corporels sans aucune retenue.

Table des matières

Contact

Questions

Vices et Caprices© 2022 une création web: ton consultant | Politique de Confidentialité

transp_logoVP copy